alarmiste

alarmiste

alarmiste [ alarmist ] n.
• 1792; de alarme
Personne qui répand intentionnellement des bruits alarmants. défaitiste, pessimiste. Adj. Médecin alarmiste. Article, communiqué alarmiste. catastrophiste.

alarmiste adjectif et nom Qui répand des bruits propres à inquiéter la population. ● alarmiste adjectif Qui est de nature à alarmer l'opinion : Les prévisions alarmistes des journalistes.alarmiste (synonymes) adjectif Qui est de nature à alarmer l'opinion
Synonymes :
- démoralisant
- inquiétant
Contraires :

alarmiste
n. et adj. Personne qui répand délibérément des bruits alarmants.
|| adj. Ouvrage qui expose des vues alarmistes.

⇒ALARMISTE, subst. et adj.
I.— Subst. gén. masc.
A.— Vx, rare. Personne qui, de manière insistante, avertit de l'imminence d'un danger :
1. ... quand Jérémie nous apprend que les faux prophètes combattaient les alarmistes, nous sommes tentés de trouver que les rôles étaient renversés.
E. RENAN, Histoire du peuple d'Israël, t. 3, 1887-1892, p. 277.
B.— Péj. et fam. Personne qui par goût ou par tempérament est portée à répandre l'alarme, notamment en colportant de mauvaises nouvelles :
2. L'astronome Lalande fut un grand alarmiste, il y a trente ans environ, au sujet d'un Mémoire lu à l'Académie des sciences, où il admettait la possibilité d'une comète heurtant la terre. Versailles eut peur, et menaça l'Alarmiste de la Bastille, s'il récidivait.
S. MERCIER, Néologie ou Vocabulaire de mots nouveaux, t. 1, 1801, p. 21.
3. Voilà ce que criait Jansénius, si on le condense en quelques mots. Bossuet trouvait que c'était là une crainte exagérée, que c'était, plus que de raison, être des chrétiens de malheur, des alarmistes du salut, et qu'en vociférant de la sorte, on ne réussissait qu'à effaroucher davantage ceux qui n'avaient déjà que trop d'aversion par nature.
Ch.-A. SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 158.
4. ... il était patent — la documentation réunie par Belsenza ne laissait là-dessus aucun doute — que Saint-Damase s'était trouvé être aussitôt, dans l'atmosphère très spéciale qu'on respirait maintenant à Maremma, le point de rassemblement choisi et difficile à surveiller des alarmistes et des propagateurs de rumeurs, en même temps que le rendez-vous à la mode des riches hivernants sceptiques dont le nombre se multipliait dans la ville.
J. GRACQ, Le Rivage des Syrtes, 1951, p. 189.
Spéc., subst. masc., arg. ,,Chien de garde.`` (F. VIDOCQ, Les Voleurs, 1836, p. 6).
II.— Emploi adj., péj. Qui tend à répandre l'alarme.
A.— [En parlant d'une pers.] :
5. Le pauvre Deschartres s'efforçait vainement de la distraire. Outre qu'il n'y entendait rien et que personne n'était plus alarmiste par tempérament, il était si triste lui-même que c'était pitié de les voir remuer des cartes le soir sur une table à jeu, sans savoir ce qu'ils faisaient et sans savoir lequel des deux avait gagné ou perdu la partie.
G. SAND, Histoire de ma vie, t. 1, 1855, p. 418.
6. Daudet me dit que la seule crainte qu'il éprouve pour moi, c'est que la fin de mes actes, sans effet théâtral, ne déroute le public.
À ce qu'il paraît, Blanche, le peintre, annonce dans les sociétés que la première sera houleuse, mais Blanche est un potinier alarmiste, cherchant des effets pour lui, — même dans les nouvelles à sensation qu'il colporte.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, déc. 1888, p. 872.
7. Son autorité [du comte d'Haussonville] lui a valu d'être choisi comme le consultant attitré de bien des cas d'incertitude littéraire (...) Il en est le docteur écouté, sagace, aimable, un peu vétilleux, un peu alarmiste peut-être, à force d'être consciencieux.
M. PROUST, Chroniques, 1922, p. 54.
B.— [En parlant d'un comportement] :
8. Voilà que les journaux reprenaient le ton alarmiste, pour les événements extérieurs cette fois... Les gens se rencontraient avec des mines. Personne n'achetait plus rien. Et il est vrai qu'une fois c'est le Maroc, l'autre les Balkans, l'autre la Tripolitaine, les rentes russes qui baissent à cause des troubles qu'ils ont en Sibérie, enfin le monde n'est pas bien tranquille, voilà ce qu'on peut dire.
L. ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 96.
Stylistique — On trouve chez Hugo un ex. où alarmiste, empl. comme adj., a except. le sens de « chargé de donner l'alarme » (cf. supra I A) :
9. Près de Sarah, Job le psalmiste
Dormait là sur le vert genêt,
Chargeant quelque hyène alarmiste
D'aboyer si quelqu'un venait.
V. HUGO, Les Chansons des rues et des bois, 1865, p. 60.
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — 1793, 18 mars allarmiste « celui qui cherche à inquiéter » (Bulletin des amis de la vérité, n° 78 ds M. FREY, Les Transformations du vocab. fr. à l'époque de la Révolution (1789-1800), 1925, p. 105 : Izarn-Valady tombe dans le piège des allarmistes); 1794, 26 juill. alarmiste « id. » (Journal de Paris, ibid. :C'est ce personnage odieux qui est joué dans l'Alarmiste, Vaudeville en un acte... Le rôle de l'Alarmiste est dessiné avec autant de vérité que de finesse).
Dér. de alarme; suff. -iste.
STAT. — Fréq. abs. litt. :8.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — DARM. 1877, p. 209. — DUB. Pol. 1962, p. 114, 135. — ESN. 1965. — FRANCE 1907. — LARCH. 1880. — LA RUE 1954. — MICHEL 1856.

alarmiste [alaʀmist] n. et adj.
ÉTYM. Fin XVIIIe → ci-dessous cit. 1 (titre d'un vaudeville en 1794); de alarme.
1 N. Personne qui incite à l'inquiétude, qui répand l'alarme de manière systématique (et plus ou moins excessive ou injustifiée). Pessimiste.
1 Alarmiste : celui qui répand l'alarme. Ce mot fut créé pour désigner et frapper de terreur, à une certaine époque, tous ceux dont la prudence et le patriotisme éclairé s'élevant contre d'extravagantes mesures, osaient en prédire de funestes effets, qui seraient suivis d'une réaction plus funeste encore.
Mercier, Mon dictionnaire (v. 1790), in D. D. L., II, 11.
Vx. Personne qui annonce un danger réel imminent (Renan, in T. L. F.).
2 Adj. Qui incite intentionnellement à l'inquiétude. || Être alarmiste. || Ce médecin est un peu alarmiste. Pessimiste.Déclaration, journal alarmiste.Ton alarmiste.
2 Soudain, la causerie (générale quoique intime), sur on ne sait trop quelle interruption, devint alarmiste. Et, quand le café parut, le mot sonore par excellence, et cependant de syllabes si moelleuses, le mot « dynamite » (horreur !) fut prononcé.
Villiers de L'Isle Adam, Tribulat Bonhomet, p. 30.
CONTR. Optimiste, rassurant.
DÉR. Alarmisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • alarmiste — ALARMISTE. s. m. Nom donné à ceux qu on accusoit de répandre dans le public de fausses alarmes …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • alarmiste — (a lar mi st ) s. m. et f. Celui, celle qui se plaît à répandre des bruits alarmants. C est un alarmiste. Défiez vous des alarmistes.    Mot né dans les alarmes de la Révolution. ÉTYMOLOGIE    Alarmer …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ALARMISTE — s. des deux genres Celui, celle qui se plaît à répandre des bruits alarmants …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ALARMISTE — n. des deux genres Celui, celle qui se plaît à répandre des bruits alarmants …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • L'Alarmiste — Données clés Titre original The Alarmist ou Life During Wartime Réalisation Evan Dunsky Scénario Evan Dunsky d après l œuvre de Keith Reddin Acteurs principaux David Arquette Stanley Tucci …   Wikipédia en Français

  • miste — alarmiste alchimiste anatomiste animiste anticonformiste atomiste autonomiste biochimiste chimiste chromiste conformiste céramiste dynamiste extrémiste fumiste intimiste islamiste légitimiste non conformiste optimiste palmiste pessimiste… …   Dictionnaire des rimes

  • alarmisme — [ alarmism ] n. m. • 1956; de alarmiste ♦ Tendance à répandre l inquiétude en étant alarmiste. ⇒ catastrophisme, pessimisme. ● alarmisme nom masculin Tendance à être alarmiste. ⇒ALARMISME, subst. masc. Néol. Tendance à répandre la frayeur autour… …   Encyclopédie Universelle

  • alarmist — ALARMÍST, Ă, alarmişti, ste, s.m. şi f., adj. 1. s.m. şi f., adj., (Persoană) care împrăştie intenţionat ştiri alarmante, adesea inventate; (persoană) care se alarmează uşor; sperios, timorat, panicard, înfricoşat. 2. adj. (Despre vorbe, ştiri… …   Dicționar Român

  • АЛАРМИСТ — (франц. от alarmiste, alarmer тревожить, волновать). Человек, распространяющий ложные слухи с целью произвести тревогу в обществе. Словарь иностранных слов, вошедших в состав русского языка. Чудинов А.Н., 1910. АЛАРМИСТ [фр. alarmiste < alarme… …   Словарь иностранных слов русского языка

  • Eurabia (politique) — Eurabia  Pour l’article homonyme, voir Eurabia (revue).  Eurabia est un néologisme politique (mot valise de Europe et Arabia, Arabie en anglais) désignant l Europe absorbée par le monde arabe, à cause de trahison des élites européennes… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”